11.5 C
New York
19 avril 2024
Economie

Gabon : L’agroalimentaire sur la pente ascendante au 2e trimestre 2023

Gabon : L’agroalimentaire sur la pente ascendante au 2e trimestre 2023


Au Gabon, les données relatives aux agro-industries affichent une orientation positive de l’activité du secteur à la fin du deuxième trimestre 2023. La dernière Note de conjoncture sectorielle du ministère de l’Économie et des Participations indique en effet que l’indice composite de ce secteur s’est apprécié de 16% en glissement trimestriel.

S’agissant notamment de la production d’eau minérale, elle s’est repliée de 8,7% au second trimestre 2023 par rapport au premier trimestre. Le rapport fait observer que «l’activité a une nouvelle fois pâti des difficultés rencontrées par le principal opérateur quant à l’évacuation de sa production, et ce, malgré le maintien de la production de Société des brasseries du Gabon (Sobraga) à des niveaux élevés». Rapportée à la même période de l’an dernier et en cumul semestriel, la production a crû respectivement de 14,6% et 14,9%.

À la fin du deuxième trimestre 2023, indique la Note, l’activité des boissons gazeuses et alcoolisées, mesurée par son indice de production, a été relativement stable (+0,4%) comparativement au trimestre précédent. Le document précise que «le marché gabonais est mature et il n’existe pas de variations considérables du carnet des commandes». En cumul semestriel par contre, on enregistre une hausse de 3,2%, la Sobraga a eu le temps de lancer sa propre gamme de boissons gazeuses après le non-renouvellement de la licence avec Coca-Cola Cola Company.

Pour le sucre, son indice de transformation a fortement progressé de 33,9% sur la période à l’étude. «Ce résultat a été réalisé grâce à la résorption partielle des problèmes d’évacuation de la production via la route avec la fin de la grande saison des pluies», explique la Note de conjoncture sectorielle. Par ailleurs, il est à noter que la raffinerie de sucre qui importe des sacs de 50kg satisfait directement la demande des brasseries au départ de Libreville. «Ce qui améliore substantiellement les ventes», souligne le texte.

Concernant la production de l’huile rouge, elle s’est améliorée de 19,6% à l’issue du second trimestre 2023. La Note assure que «la montée en puissance de l’usine de Mouila et le bon rendement des autres installations expliquent cette bonne performance». En glissement annuel par contre, l’indice s’est replié de 7,8%, en lien avec l’observation d’un arrêt pour entretien de l’outil de production.

Cliquez sur ce lien et intégrez notre groupe Télégram pour suivre l’actualité africaine

Cliquez ici:https://t.me/LACEMAC

Cliquez sur ce lien pour télécharger notre application pour Android

http: http://bit.ly/lacemaclacemac

Pour IOS : https://apps.apple.com/app/lacemac-infos/id1633092145

Plus d'articles dans le flux

Marché des titres publics : après plusieurs échecs, le Cameroun réussit une levée de 15 milliards de FCFA

LA RÉDACTION

CEMAC : la croissance économique devrait atteindre 3,4% en 2022 et plus de 3,5% sur le moyen terme

LA RÉDACTION

Nokia signe un accord avec MTN pour stimuler l’expansion de la 5G en Afrique du Sud

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire