22.3 C
New York
23 mai 2024
Société

Coopération : le Gabon veut chasser les militaires français 

Coopération militaire : le Gabon veut chasser les militaires français

Contrainte, la France va procéder à la réduction de l’effectif de ses troupes au Gabon. Actuellement de 380 militaires, l’effectif des Éléments français au Gabon (EFG) passera à environ 200 à l’horizon 2024.

Selon les dires de la France, cette réduction d’effectif s’inscrit dans le cadre du projet de restructuration de la coopération militaire entre la France et les États africains à travers la « diminution des effectifs militaires français en Afrique et un « nouveau modèle de partenariat ».
Ce qui est faux et archifaux. La réalité est que l’Hexagone est en déclin en Afrique. Les exemples sont légion. En 2022, les troupes françaises présentes en RCA ont été rapatriées. Par ailleurs, au Mali, au Burkina et dans bien d’autres pays africains, le rejet de la politique française est sans cesse croissant. Même si le président français veut faire croire que cela répond à une certaine logique, il est évident que les Africains ne veulent plus coopérer avec la France.

C’est le cas actuellement du Gabon qui envisage par ailleurs de transformer la base du 6e Bima communément appelé « Camp de Gaulle », situé dans le premier arrondissement de la commune de Libreville, en académie pour accueillir des unités de l’armée gabonaise dans le domaine de la protection des territoires et des ressources naturelles.

Plus d'articles dans le flux

Tchad : Un nouveau bilan officiel des manifestations du 20 octobre évoque 73 morts

LA RÉDACTION

Coopération : Israël fait un don d’équipements médicaux au Tchad pour faire face aux défis sanitaires

LA RÉDACTION

Cameroun : Décès de Sa majesté Salomon Madiba Songue Sénateur et Chef traditionnel 

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire