11.5 C
New York
19 avril 2024
CultureEconomiePolitiqueSociété

Centrafrique : la Cour constitutionnelle valide la nouvelle Constitution soumise au référendum

Centrafrique : la Cour constitutionnelle valide la nouvelle Constitution soumise au référendum

Deux semaines après la publication, par l’Autorité nationale des élections, des résultats du référendum constitutionnel, la Cour constitutionnelle a rendu son verdict, ce lundi 21 août. En marge d’une audience solennelle, à Bangui, la cour a confirmé la victoire du Oui avec 95,03 % des voix.

Selon les résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle, le Oui a recueilli 95,03 % des voix contre 4,97 % pour le Non. Le taux de participation, quant à lui, est fixé à 57,23 % contrairement à 61,10% proclamé par l’Autorité nationale des élections.

Ces résultats, selon la Cour, valident le projet de la nouvelle loi fondamentale.

La Cour valide les résultats

« Considérant qu’au regard des résultats ci-dessus obtenus, le projet de Constitution a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés par le Oui. Par conséquent, le projet de Constitution soumis au peuple, lors du référendum du 30 juillet 2023, doit être déclaré adopté. La Cour valide et proclame les résultats dudit référendum« , a proclamé Jean-Pierre Waboé, président de la Cour constitutionnelle.

Les réactions n’ont pas tardé après cette proclamation. Pour les initiateurs de ce projet, la satisfaction est grande.

« Aujourd’hui, mon rêve devient réalité. Je bénis Dieu Tout-puissant et je remercie le peuple centrafricain qui a compris tardivement que le chemin qu’on devait prendre était celui-là. Aujourd’hui, la Cour constitutionnelle a dit le droit sur le vote qui s’est déroulé. En tout cas, je suis très satisfait des résultats. Je pense que ma lutte n’a été vaine. Elle a tout son sens », s’est réjoui Brice Kevin Kakpayen, un des initiateurs du projet.

Le 7 août 2023, l’Autorité nationale des élections a rendu publics les résultats provisoires du référendum constitutionnel. Selon ces résultats, le Oui avait recueilli la majorité absolue des suffrages avec 95,27 contre 4,73 pour le Non. Un scrutin qualifié d’un « non évènement » par une grande partie de l’opposition réunie au sein du Bloc Républicain pour la défense de la Constitution (BRDC).

Plus d'articles dans le flux

Eventuelles sanctions contre le Tchad : l’Union africaine va-t-elle se ridiculiser?

LA RÉDACTION

Tchad : Une campagne référendaire mouvementée

LA RÉDACTION

Le Cameroun va recevoir 47 milliards FCFA du FMI

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire