5.3 C
New York
29 février 2024
Economie

Cemac : la demande mondiale catalyse la hausse de 1,6% des cours des produits agricoles exportés au 4e trimestre 2022

Cemac : la demande mondiale catalyse la hausse de 1,6% des cours des produits agricoles exportés au 4e trimestre 2022

Selon l’Indice global des produits de base (ICCPB) de la banque centrale des pays de la Cemac (Beac), au 4e trimestre de l’année 2022, les prix des produits agricoles d’exportation des pays de la cette communauté (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale) ont connu une augmentation de 1,6% et cela après avoir chuté de 4,9% au trimestre précédent de l’année sous revue.

D’après les explications de l’institution bancaire, cette situation est à mettre à l’actif de la forte demande mondiale de certains produits, notamment le cacao, le riz et la banane, mais aussi de l’huile de palme et du caoutchouc. La remontée de la demande de ces deux derniers produits serait dû à la reprise de leur demande par la Chine qui est le premier importateur mondial de l’huile de palme et du caoutchouc).

Cliquez sur ce lien et intégrez notre groupe Télégram pour suivre l’actualité africaine

https://t.me/LACEMAC

Cliquez sur ce lien pour télécharger notre application pour Android

http://bit.ly/lacemac

Pour iOS

https://apps.apple.com/app/lacemac-infos/id1633092145

L’ICCPB est un indice qui prend en compte les prix de 20 produits de base exportés par les pays de la Cemac, représentant 90% des valeurs des exportations de cette région. Le panier se décline en cinq grandes catégories : produits énergétiques, métaux et minéraux, produits forestiers, produits agricoles et produits de la pêche.

Plus d'articles dans le flux

RDC : la Sino-congolaise des mines, Sicomines va décaisser 500 millions de dollars en faveur des projets d’infrastructures

LA RÉDACTION

Cameroun : l’inflation en hausse de 1,0% et 0,4% respectivement à Yaoundé et Douala

LA RÉDACTION

Cameroun : baisse de 50% les droits de sortie du diamant et de l’or pour freiner les exportations frauduleuses

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire