13.2 C
New York
29 février 2024
Economie

Gabon : vers l’acquisition de 100% des actions d’Assala Energy Holding Ltd. et de toutes ses filiales dans le pays par Maurel et Prom pour 730 millions de dollars

Gabon : vers l’acquisition de 100% des actions d’Assala Energy Holding Ltd. et de toutes ses filiales dans le pays par Maurel et Prom pour 730 millions de dollars


Grâce à une contrepartie de 730 millions de dollars récemment versée au vendeur, le groupe pétrolier français a acquis la totalité des actions de l’entreprise d’exploration et de production pétrolière gabonaise, Assala Energy Holding Ltd et de toutes ses filiales au Gabon. Son objectif : devenir un opérateur onshore incontournable dans le pays.

La transaction reste soumise aux approbations du gouvernement gabonais et de la Cemac. Mais le groupe français spécialisé dans l’exploration et la production d’hydrocarbures a bon espoir de voir la finalisation de celle-ci intervenir entre le 4e trimestre 2023 et le 1er trimestre 2024. Qu’à cela ne tienne, Maurel et Prom (M&P) a informé, mardi 15 août, que son conseil d’administration a autorisé la signature d’un contrat d’achat d’actions avec Carlyle International Energy Partners pour l’acquisition de 100% des actions d’Assala Energy Holding Ltd. et de toutes ses filiales au Gabon.

Cliquez sur ce lien et intégrez notre groupe Télégram pour suivre l’actualité africaine

Cliquez ici:https://t.me/LACEMAC

Cliquez sur ce lien pour télécharger notre application pour Android

http://bit.ly/lacemac

Pour iOS:

https://apps.apple.com/app/lacemac-infos/id1633092145

Selon le groupe, la contrepartie de la transaction versée au vendeur à la finalisation s’élève à 730 millions de dollars, sous réserve des ajustements de clôture habituels. D’un montant de 600 millions de dollars, la facilité RBL (Reserves Based Lending) d’Assala sera reconduite à la finalisation de la transaction.
Pour l’heure, Olivier de Langavant assure que «l’acquisition d’Assala représente une étape majeure pour Maurel et Prom». «La combinaison de nos portefeuilles permet au Groupe de disposer d’une large base d’actifs opérés onshore à longue durée de vie et à faible coût, offrant une visibilité à long terme et un potentiel de développement considérable, dans un pays stable où M&P opère depuis plus de quinze ans.

Le management d’Assala a fait un travail remarquable en redéveloppant les actifs acquis auprès de Shell en 2017, et M&P entend continuer dans cette lancée grâce au soutien continu du personnel des sociétés rassemblées. Grâce au soutien de notre actionnaire majoritaire Pertamina, nous pouvons bénéficier de conditions de financement avantageuses pour cette acquisition, ce qui permet d’améliorer davantage la création de valeur au profit de tous nos actionnaires», a déclaré le directeur général de Maurel et Prom.

Le groupe français soutient également que les actifs d’Assala sont fortement complémentaires de ses activités au Gabon et leur combinaison permettra d’importantes optimisations opérationnelles et financières. «Les actifs acquis sont stratégiquement situés à proximité des actifs existants de M&P au Gabon, et les infrastructures de transport et de stockage acquises incluent notamment le terminal pétrolier de Gamba et les pipelines qui y sont raccordés, qui permettront à M&P de contrôler le transport et la distribution de l’ensemble de sa production dans le pays. M&P et Assala opèrent la quasi-totalité de leur production pétrolière, ce qui permettra d’optimiser les opérations et les coûts au sein du portefeuille combiné», précise le communiqué de la société qui entend devenir un opérateur onshore incontournable dans le pays.

Du côté d’Assala Gabon aucune communication publique n’a été faite à ce sujet. Il reste que des sources du ministère gabonais du Pétrole soulignent que certaines conditions restent à remplir d’un point de vue commercial et financier avant la finalisation de la transaction et que les interactions entre les deux entreprises concerneront principalement l’intégration et la collaboration pour poursuivre leur croissance commune. «Aucun changement n’interviendra en termes d’objectifs ou de stratégie. Il s’agit d’un transfert d’actions au niveau du groupe uniquement. Les entités, les contrats et le cadre RH des employés ne sont pas impactés. Cette opération représente plutôt une opportunité de croissance pour l’entreprise et ses employés», indique une source proche de la compagnie.

Plus d'articles dans le flux

Stratégie pays 2023-2027 : Le Gabon et la BAD en conclave à Libreville

LA RÉDACTION

Pêche : Le Gabon veut hisser le secteur à 15% du PIB pour les 5 prochaines années

LA RÉDACTION

Coopération : une délégation du Mouvement des entreprises de France (Medef) en mission de prospection à Libreville

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire