23 C
New York
12 juillet 2024
Economie

Douane centrafricaine : les exploits du DG Frederick Theodore INAMO au profit de l’économie

Douane centrafricaine : les exploits du DG Frederick Theodore INAMO au profit de l’économie

En un laps de temps, le DG des Douanes centrafricaines, Frédéric Théodore INAMO, et le directeur de la facilitation des échanges, de la coopération, de la communication et de la formation professionnelle, Sidoine Yérémi ont participé à la 3ème conférence des DG douanes des pays membres de l’OMD pour la région de l’Afrique de l’Ouest et centrale, tenue à Bamako au Mali. Ce périple a conduit également le DG INAMO à prendre part à une importante rencontre de l’OMD à Bruxelles en Belgique.

A cause des lobbyings du Président TOUADERA au niveau international dans le cadre diplomatique et la coopération, la douane centrafricaine est à la hauteur des attentes de la population. Sa réputation dans la sous-région et au niveau international, prouve à suffisance que le Président TOUADERA avec à ses côtés Frédéric Théodore INAMO, continue de mener des actions inlassables pour la mobilisation des recettes financières qui permet à ce que, certaines réalisations se font au profit du peuple Centrafricain.

Le Président TOUADERA est un homme d’engagement et d’action. L’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) ne cesse de féliciter le Président TOUADERA, de le certifier et de lui donner son accord de soutien indéfectible. Ce qui témoigne qu’actuellement, la douane centrafricaine est à la hauteur de sa mission au profit du pays. Le Président TOUADERA est à l’action au profit de la douane de son pays à travers la formation des « soldats » économiques, la redynamisation des postes douaniers, la dotation avec des moyens conséquents et la mobilisation des recettes pour l’intérêt national.

La mobilisation sécurisée des recettes douanières, c’est l’objectif voulu par le DG INAMO qui, avec ses éléments déployés dans les postes douaniers du pays, mènent des actions pour atteindre le niveau maximal des recettes qui permettent aux autorités du pays à répondre aux charges de l’Etat.

A l’allure où vont les choses, les actions se poursuivent concernant la mobilisation des recettes domestiques au profit du pays. C’est pour dire que le DG INAMO est au four et au moulin et continue de prouver sa compétence à la tête de cette institution.

Plus d'articles dans le flux

Gabon : Perenco envisage investir plus de 617 milliards de FCFA pour la production de gaz naturel liquéfié

LA RÉDACTION

Au Forum économique de Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine évalue la situation mondiale actuelle

L’équipe

Gabon : une plateforme digitale pour attirer les investisseurs

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire