11.5 C
New York
20 avril 2024
Société

Essor du digital au Gabon : la Banque mondiale renouvelle son soutien

Essor du digital au Gabon : la Banque mondiale renouvelle son soutien

Après le projet eGabon dont seule la composante eSanté reste à achever, la Banque mondiale envisage d’accompagner à nouveau le Gabon dans l’essor du digital, notamment à travers le projet Gabon digital bientôt mis en œuvre. Le sujet a fait l’objet de la rencontre ce lundi 26 février entre le ministre de l’Économie numérique et la Représentante résidente de cette institution financière internationale.

Le ministre de l’Économie numérique, le général Bonjean Frédérik Mbaza s’est entretenu ce lundi 26 février 2024 avec la Représentante résidente de la Banque mondiale au Gabon, Aïssatou Diallo. Les échanges ont porté sur les projets en cours de cette institution financière avec le Gabon. Il est question d’accompagner le Gabon vers son essor dans tout ce qui se fait dans le cadre du numérique.

«Nous avons évoqué nos dossiers en commun. La Banque mondiale accompagne le Gabon sur cette thématique de l’économie numérique à travers deux projets : le projet eGabon et le projet Gabon digital qui va être mis en œuvre très bientôt», a déclaré Aïssatou Diallo à sa sortie d’audience. «Pour le projet eGabon avec sa composante eSanté, le montant à l’origine est de 58 millions de dollars, d’autres composantes ont été achevées et il ne reste que la composante eSanté. Le projet Gabon digital, lui, son montant est chiffré à 68 millions de dollars. Il n’est pas encore actif parce qu’il y a encore quelques étapes à franchir, mais on espère que d’ici début avril il sera mis en vigueur et on pourra décaisser pour mettre en œuvre les activités qui sont prévues», a-t-elle fait savoir.

 Au Gabon, le 16 février dernier, le contrat de déploiement du système d’information de la santé du projet eGabon a été lancé. Il s’agit d’interconnecter tous les centres hospitaliers du Gabon se trouvant à Libreville. Mais également de développer un système de gestion des dossiers patients et de rendre cela très efficient pour ces centres de santé. Pour Gabon digital, il y a plusieurs aspects. «Dans un premier temps, s’assurer que le cadre règlementaire et juridique est bien en place pour sécuriser par exemple les données. S’assurer que la cyber sécurité est aussi en place, mais également accompagner le gouvernement de la transition dans sa mission de doter les citoyens gabonais d’une carte d’identité nationale» a expliqué la représentante de la Banque mondiale.

D’après elle, le Gabon est très avancé dans le domaine du numérique. La Banque mondiale a contribué à l’essor du numérique au Gabon, en finançant au début des années 2010 la mise en place de la fibre optique à travers le projet CAB4. C’est ce qui a permis d’avoir l’accès à l’internet à haut débit. «La pénétration de l’internet ici est très élevée par rapport aux autres pays de la sous-région et maintenant nous sommes à la prochaine étape de cela.

La digitalisation de l’administration est un des objectifs de ce projet Gabon digital, donc il s’agit maintenant de développer des applications dans les administrations et de les interconnecter, mais la présence du haut débit permet aussi le développement d’un écho système digital», a affirmé Aïssatou Diallo

Plus d'articles dans le flux

Gabon : Libreville, capitale du Renseignement africain en juin 2024 

LA RÉDACTION

RCA : le gouvernement déploie des soldats centrafricains et  du groupe paramilitaire Wagner à Birao

LA RÉDACTION

Forum régional sur la finance agricole du 18 au 21 octobre : l’Afrique Centrale et de l’Ouest se retrouvent au Cameroun

LA RÉDACTION

Laisser un commentaire